Alban Levier et son 100ème bloc dans le 8ème degrés à Fontainebleau !

 

« Il était une fois Bleau » … le 100ème bloc d’une belle et longue liste ! 

On croirait presque que c’est le début d’une belle histoire pour enfant (même si ça y ressemble), mais non, c’est bel et bien le nom du 100ème bloc dans le 8ème degré qu’Alban Levier vient de cocher à Fontainebleau !

Hier après-midi, sous les quelques gouttes qui tombaient sur la fôret de fontainebleau, Alban réalise un projet de longue date.
Après des années à sillonner la forêt, Alban coche « il était une fois bleau »(8a), son 100ème bloc dans le 8ème degré à fontainebleau, la ou tout a commencé il y à 6 ans maintenant !

Pour ceux qui le suivent déjà sur les réseaux, vous avez sans doute pu apprécier le décompte au fil des semaines. Assez serein sur l’enchaînement du 100e bloc, Alban nous a motivé à faire le déplacement pour l’occasion. Vite fait, bien fait : Deux trois runs pour recaler la fin du bloc, juste le temps de shooter deux trois photos et c’était bouclé !

Ci joint la vidéo :

https://www.instagram.com/p/BhChtDtBUlO/?taken-by=grimpo_

[Interview] Alban Levier et la Forêt ! 

 

Est-ce que tu te souviens de ton premier 8a ?

« oui, alors c’était particulier, c’était une connexion de carnage berezina assis (au cuvier) en 2012. Je venais de faire « carnage », et juste après « bérezina », que j’avais trouvé super cool : des plats, pas besoin de trop réflechir.. On m’a soumis l’idée de faire la connexion assise, l’idée m’a motivé, et ça l’a fait assez vite.
C’était vraiment cool ! J’ai d’ailleurs fait le même jour « la balance »(8a) qui se trouve juste derrière, qui a été légèrement décoté depuis je crois, donc je l’ai pas compté il me semble. »

Aujourd’hui « il était une fois bleau », 8a également, le 100ème.. Selon toi, quel a été le bloc le plus dur de cette longue liste ?

« Je pense que.. c’est peut-être « duel » que j’ai fait récemment. C’est une dalle qui est « que 8a » mais c’est super exigeant, très peu répété depuis qu’un petit pied a cassé (déjà qu’il n’y avait pas de pieds avant..). J’étais donc bien content, surtout que je l’essaye 3-4 fois par ans depuis au moins 3ans !

Après, en matière d’investissement, je pense que c’est plutôt « la force »(8c/8c+), c’était pas loin de la maison, c’est très long .. et j’ai passé au moins 2ans et demi à faire les connexions autour de 8b+/8c avant de réussir à faire « la force ».

Souvent, on dit qu’il y a une certaine opposition entre ceux qui font de la résine et ceux qui font du caillou, il semblerait que tu as toujours eu du mal à te placer dans une de ces catégories ?

« Oui… un peu.. Moi j’ai commencé en salle, mais on m’a très vite emmené dehors pour découvrir la foret, parce que la grimpe à la base ça s’est développé sur les rochers !
J’ai vite aimé l’ambiance, l’attitude, la partage qui est encore plus présent qu’en salle, et le tout sans compétition entre les grimpeurs : Ca j’ai adoré ! 

Dehors on retrouve un autre style, c’est très technique au niveau des pieds et on apprend beaucoup donc je trouve ça super complémentaire. En salle on progresse physiquement parce qu’on peut se dépasser et s’entraîner plus facilement sans prendre de risque mais d’un autre coté, dehors on retrouve tout cet aspect technique et mental quand ça prend de la hauteur.

C’est d’ailleurs là, à mon sens, que ça prend tout son intérêt parce que tu te dépasses pas pour faire un bloc violet (couleur de cotation extréme dans certaines salles) ou pour faire un bloc de compète, tu grimpes pour faire une ligne et c’est une vraie volonté au fond de toi, on n’est pas seulement la pour une cotation. » 

Donc, selon toi, il est tout à fait possible d’allier les deux univers, même pour un grimpeur en circuit international ?

« Oui et c’est d’ailleurs c’est ce que j’ai toujours voulu/tenter de faire ».

« J’ai un esprit de compète et ça m’a toujours attiré, je peux pas m’empêcher d’y retourner même si j’ai pris un peu de recul sur l’aspect compétition ces derniers temps. ». 

« Quant à l’extérieur.. j’arrive à l’adapter pour que ce soit efficace dans mon entrainement. Si cette année j’ai pu faire tous ces blocs dans le 8ème degré, c’est surtout parce que depuis janvier j’ai voulu reproduire dehors ce qu’on retrouve en compète. On cherche à être efficace donc j’ai du faire une trentaine de blocs dans le 8 depuis janvier, juste pour faire de la qualité et de l’efficacité : je vais dehors, je trouve une belle ligne et j’essaie de la faire rapidement. C’est d’ailleurs le schéma que l’on cherche à reproduire en compétition avec un chrono. »

Selon certains, cette alliance ne serait pas compatible, pourquoi ?

« Même si certains disent et pense l’inverse, pour moi ça reste compatible ! Par contre il faut faire les bons choix, les bons compromis et ne pas faire que ça. C’est à la fois compatible pour l’entraînement mais aussi pour relâcher la pression, se faire plaisir, repenser aux bases de la grimpe, à sa gestuelle.

Sur le caillou on a tendance à beaucoup plus s’adapter alors qu’en salle c’est droite/gauche, on fait des mouv sans réfléchir alors que pourtant, avec l’arrivée des volumes, les nouveaux reliefs, c’est devenu complexe.
Je trouve que réussir à s’adapter sur le caillou, avec des petites prises, des petites méthodes me permettent d’avoir une lucidité que je peux retranscrire en salle ou sur les circuits. »

Donc pour toi, le caillou c’est un peu comme un moteur de plaisir, et le plaisir un moteur de progression ?

« Ahah oui c’est exactement ça ! Si il y a pas de plaisir, ça sert à rien ! Je l’avais perdu il y a quelque temps, c’est dur de se faire plaisir tout le temps, et être H24 à fond. Retourner dehors, à me faire plaisir m’a permis de me refaire plaisir en salle aussi. »

 Pour finir, le Top 10 de ses plus belles croix (coups de coeur) dans la foret de Fontainebleau !

  • La force 8c+
  • La force du destin 8b+
  • Gecko assis 8b+
  • L’alchimiste 8b+
  • Kheops 8b
  • Bleu sacré 8b
  • Délire onirique 8a+
  • Mustur 8a+
  • Londinium 8a
  • Duel 8a

Photographe en escalade

0 Comments

Leave a Comment

Veuillez patienter...

Inscription à la newsletter GRIMPO

Abonne-toi à notre newsletter 100% grimpe et ne loupe aucune info sur l actualité grimpante mondiale ! Tu feras ainsi partie de notre communauté de grimpos qui s agrandit de jour en jour :)