Il y a quelques jours, nous avons découvert l’avis d’Adam Ondra sur l’intégration de l’escalade aux Jeux Olympiques de 2020 et surtout son avis sur le format de la compétition.
tokyo JO

Aujourd’hui, c’est au tour de la grimpeuse américaine Sasha DiGiulian d’exposer son point de vue sur la question !

Approuve-t-elle ce format du combiné ?
« Le format approuvé (par le Comité International Olympique) est un amalgame hasardeux de vitesse, de bloc et de difficulté (voie). Imaginez la même chose en ski, avec du ski de bosses et du ski de descente par exemple : des disciplines totalement différentes, des athlètes totalement différents… La façon dont l’escalade est conditionnée pour les Jeux Olympiques représente une version artificielle, fabriquée de toutes pièces, de l’escalade de compétition. Cela démontre la mauvaise compréhension de ce sport par le CIO.

Au lieu de créer différentes épreuves pour chaque discipline, le CIO définit « l’escalade globale » comme une combinaison de ces trois styles totalement distincts. Cela est problématique si il s’agit de représenter les meilleurs grimpeurs du monde. »
sasha digiulian1
Participera-t-elle aux Jeux de 2020 ?
« Mais même si je désapprouve le format, je suis super contente que l’escalade rentre enfin aux J-O. Cette entrée dans ces Jeux aura certainement un effet très positif pour le sport, mais laissera en colère beaucoup de très forts grimpeurs en exté. Je vois cela comme une opportunité pour le sport en général de grandir et une opportunité remarquable de partager l’escalade avec le monde.

Est-ce que j’y participerais ? J’ai besoin de temps pour y réfléchir. Depuis quelques années déjà, je m’intéresse de moins en moins aux compétitions. Je suis amoureuse d’explorer le monde et de la connexion avec la nature par le biais de l’escalade, mais j’aime également les compétitions lorsque j’y suis préparée. J’aime sentir l’énergie palpable de la foule et de vivre des moments extraordinaires avec les autres compétitrices, beaucoup d’entre elles sont mes amies.

J’avais un rêve de gamine : devenir championne olympique. Je sais que participer aux Jeux sera un grand challenge. Mais je sais également que je regretterais si je ne les fait pas… »

Share this article

Mon plus grand regret est de ne pas avoir commencé l'escalade dès mon plus jeune âge !

Facebook Comments