Quand le design se met au service du handicap… ça donne KLIPPA, la toute nouvelle prothèse de jambe pour les grimpeurs !

Le designer industriel nous venant tout droit de Brooklyn, Kai Lin, est à l’origine de ce projet extraordinaire ! Voici un aperçu de la création et du développement de ce produit hors du commun :
klippa1
Directement inspirée des chèvres de montagne et de leur exceptionnelle aptitude à grimper, KLIPPA est une prothèse de jambe designée pour les grimpeurs amputés. Les caractéristiques uniques de cette invention renforcent les capacités humaines et surmontent les limites des prothèses de jambe déjà existantes, ce qui permet aux amputés de grimper efficacement et confortablement.
klippa2High Ground est LE documentaire qui a totalement inspiré Kai Lin et qui a permis à KLIPPA de voir le jour !
klippa3
L’escalade est le choix numéro un de tous ces vétérans américains, qui ont tragiquement perdu une ou deux de leurs jambes, afin de maintenir un style de vie actif et sportif !
klippa4
Les prothèses déjà existantes ne répondent absolument pas aux besoins très spécifiques de grimpeurs amputés… c’est là que KLIPPA rentre en jeu !
klippa5
Les 4 principaux points faibles des prothèses existantes sont :
– la perte de force considérable ;
– une articulation passive qui ne permet pas un contrôle satisfaisant ;
– aucun retour sur leur pied ;
– aucune adhérence, les grimpeurs sont dans l’obligation d’ajouter un chausson d’escalade à leur prothèse.

Sur les 5 principales techniques de pose de pieds, 4 requièrent l’utilisation des doigts de pied. Bilan : la force des doigts de pieds est cruciale !

La cheville joue, elle aussi, un rôle très important dans la pratique de l’escalade puisqu’elle fonctionne comme un point de pivotement. Un pivotement qu’on devrait retrouver dans les prothèses de jambe spécifiques à l’escalade et que KLIPPA apporte !
Tout le monde a déjà entendu ça : « plus c’est serré, mieux c’est ». Effectivement, les chaussons sont plus efficaces lorsqu’il y a aucune perte d’espace et que votre pied est bien « moulé » dedans.
OK, mais du coup, plus votre pied est petit, plus il tiendra sur de petites prises ?!
Réponse : pas du tout ! Mais après quelques expériences en situations, l’équipe KLIPPA a opté pour une taille équivalente à « 1/2 pied » car c’est la seule qui ne présente aucun désavantage dans la grimpe ou tout simplement pour marcher.
Pour ce qui est de l’articulation de la cheville et pour recréer ce « point de pivotement », le système de « ressort rigide » semble être la meilleure des solutions !
Comme indiquer précédemment : directement inspiré par les chèvres des montagnes et de leurs sabots qui sont de véritables armes pour l’escalade !
Donc, avec tous ces éléments de réponse, qu’est-ce que ça donne ?! KIPPLA en croquis :
Evidemment, les chèvres n’ont pas été la seule inspiration pour Kai. Les équipements d’escalade actuels ont également joué leur rôle comme il se doit !
18
Le temps était donc venu de proposer aux grimpeurs amputés cette solution innovante ! Les réactions sont positives mais il y a encore beaucoup de points à retravailler…Les 3 principaux points à revoir :
– ajuster la taille de la prothèse (qui reste trop grande pour certains) ;
– l’articulation au niveau du genou ;
– l’emplacement de la prothèse sur le membre amputé.

KLIPPA reste un concept. Le produit est le résultat d’un projet d’école et il n’a pas encore été testé sur de « vrais usagers ».

Pour en savoir plus sur le designer, cliquez ici : Kai Lin
Son site : kailindesign.com
Source

Mon plus grand regret est de ne pas avoir commencé l'escalade dès mon plus jeune âge !

0 Comments

Leave a Comment

Veuillez patienter...

Inscription à la newsletter GRIMPO

Abonne-toi à notre newsletter 100% grimpe et ne loupe aucune info sur l actualité grimpante mondiale ! Tu feras ainsi partie de notre communauté de grimpos qui s agrandit de jour en jour :)